Distallata ou distillata…

1baroc.jpg
'Barocco' (P. Anfosso, 1988): jolie réalisation française, avec une flamme bien nette. (irisenligne)

"a" ou "i" ?

Depuis les années 2000, une nouvelle catégorie d'iris fait parler d'elle : celle des distallata. L'hebdomadaire francophone des amateurs d'iris y a consacré plusieurs billets :
Évolution du modèle distallata (2009) ; La musique de 'Puccini', Les clefs du royaume, Quelques définitions (2011) ; Plaidoyer pour les variétés qui ont échappé à la pensée unique (2012) ; À chacun son distallata (2014) ; Made in France (écho du monde des iris), N'oublions pas les fondamentaux (2015) ; Rendez-vous au 'Majestic' (2017) ; Jardin de Femmes, la fleur du mois : 'Magic Man' (2019) ; Roger Duncan, écho du monde des iris (2020).

Dans l'Iris Encyclopedia de l'AIS on parle de distallata pattern pour un seul cultivar : 'Violet Enigma', pour lequel on trouve aussi dans la description distillata, tout comme pour 'Garden Butterflies'.

Une question se pose : doit-on utiliser "distallata" avec a ou bien "distillata" avec i ?

Gaffiot akbar !

Sans le Latin
Plus de mystère magique
Le rite qui nous envoûte
S'avère alors anodin...
(Georges Brassens)

En botanique, les spécificités de couleurs sont généralement décrites par des mots d'étymologie latine comme Amœna, Plicata.
Pour tenter de trouver quel serait le terme exact, le recours à la bible des anciens élèves latinistes (je vous parle d'un temps que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître...) s'imposait. À la page 508, on trouve la racine destill-, dont la forme alternative est distill- dans :
Destillātĭo, ōnis : écoulement.
Destillo (dist-), āvi, ãtum, āre, int. : dégoutter, tomber goutte à goutte ; participe féminin : destillatā (dist-).

En italien, Distillata, agg. : Ottenuto o purificato per distillazione: acqua distillata. (traduction = distillée).

En revanche, tous mes efforts pour trouver une racine distall- ou destall- sont restés vains. Et on peut raisonnablement penser que la racine distal-, avec un seul "l", n'a rien à voir dans cette affaire.
On peut noter, pour les iris, quelques autres étrangetés quant à l'origine de termes comme Glaciata pour des iris sans pigment bleu, ou Neglecta qui évoque la négligence.

« C'est vous qui voyez »

Comme dirait Régis... En fin de compte, a ou i, c'est peut-être moins dramatique que de vouloir prendre le train pour Pau.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *